Comment échapper aux gaz d’échappement ? 🗓
Partager

flyer-rassemblement-qualite-de-lair-17-12-2016-vfRassemblement citoyen pour la qualité de l’air et des transports modernes.Samedi 17 décembre à 14h devant l’hôtel de Ville d’Annecy

La pollution n’épargne pas le bassin annécien ; au contraire « Air Rhône-Alpes » tire la sonnette d’alarme car depuis le 5/12/2016 la concentration en particules fines, particulièrement dangereuses pour la santé, est dramatiquement élevée ! Sans compter celles des autres polluants.

La ville a été classée par l’OMS 2ème ville la plus polluée de France en 2014 et ville la plus polluée de la Région en 2014 et 2015 par Air Rhône-Alpes. La qualité de l’air ferait perdre à la population de l’agglomération 11 mois d’espérance de vie et provoquerait 70 décès par an selon les critères de l’Institut de Veille Sanitaire.

Pollution et trafic routier sont liés. Automobiles, bus et camions sont parmi les principaux émetteurs de ces particules fines (28%) et d’oxydes d’azote (65%) dans le bassin annécien. La seule mesure a été de rendre gratuits les bus de la Sibra, en toute discrétion et sans réelle efficacité. Comment accélérer son changement de conduite ? Il faut impérativement une politique de transports moderne, à l’instar des autres villes françaises, à base de multi-modalité et d’intermodalité. Remiser la politique du tout routier qui date du siècle dernier et renoncer aux 432 millions € décidés par le Département et la C2A qui augmenteront le trafic, proposer à la place des solutions de transports collectifs très attractifs, rapides, réguliers, interconnectés, non polluants.

Les 15 associations du collectif pour un Grenelle des transports et de la qualité de l’air du bassin annécien, dont les experts ont audité les études et projets de déplacements et analysé les statistiques routières du bassin annécien et celles de la qualité de l’air, demande, depuis 2 ans, aux exécutifs locaux qu’un débat public soit ouvert sur ces sujets qui concernent la qualité de vie des habitants, leur santé et leur mobilité. Le pic de pollution actuel, qui va durer encore quelques jours, en montre le bienfondé et l’urgence.

Il demande parallèlement la mise en place d’un Plan de Protection de l’Atmosphère à l’instar de celui de la vallée de l’Arve.
Pour que respirer à Annecy ne nuise plus gravement à la santé !

Informations et analyses : www.grenelleannecy.net Courriel : grenelleannecy@gmail.com

A la une Actualités agenda