RETOUR SUR LES ÉLECTIONS DÉPARTEMENTALES
Partager

Les résultats des élections donnent toujours lieu à des commentaires très variés mais qui, pour ces départementales peuvent se résumer par « tout le monde a gagné, sauf les écologistes ».

Le Canard Enchaîné lui-même, toutes plumes dehors, reprenait le bilan sans appel donné par le Ministère de l’Intérieur, « 2,02% des voix, une quasi disparition de la carte électorale. »

Bigre, le volatile y allait un peu fort dans son édition du 25 mars ! Comme d’ailleurs toute la presse et les radios. Philippe Val lui-même reprenait ce chiffre au micro de France Inter cette semaine en traitant au passage les écologistes « d’imbéciles ». Il était nettement plus marrant avec Patrick Font !

Évidemment la méthode d’additionner les voix des candidats écologistes et de les diviser par le total national des votants ne pouvait donner que ce résultat : d’une part du fait que les écologistes n’étaient présents que dans 1 000 cantons (sur 2 054) et qu’en plus ils n’étaient en autonomie que dans 377 cantons. Dans les 600 autres cantons, en alliance avec le PS, le Front de Gauche ou le PCF les voix écologistes disparaissaient sous l’appellation limpide « divers gauche » ou classée « PS ».

Heureusement qu’il n’y a pas eu union dans tous les cantons, sinon les écologistes étaient rayés de la carte électorale !!! Ouf on a eu chaud.

Les résultats nationaux donnent cette évaluation beaucoup moins catastrophique et beaucoup plus proche de la réalité :

  • en autonomie les candidats EELV font un sore moyen de 9,7%, supérieur au score des Européennes

  • en alliance de gauche de 13,6 % à 27%

Et qu’en est-il en Haute Savoie ?

Bien loin des 2,02 %, les résultats de tous les candidats montrent que l’écologie politique est bien présente, au-delà même des statistiques nationales, avec des scores exceptionnels dans la Vallée de Chamonix et sur de nombreuses communes :

  • en autonomie

    • sur le canton de Chamonix présence au second tour avec 38,61 % dans un duel contre Peillex. Un score de 18,21 % au 1er tour.

    • sur le Canton Faverges/Thônes : 18,2 %

    • sur le Canton d’Annecy 2 : 12,86 %

    • sur le Canton de Cluses : 9,56 %

  • en alliance de gauche :

    • sur le canton d’Annecy 1 : 43,48 % (28,15% au 1er tour)

    • sur le canton Annecy le Vieux : 35,78 % (23,20 % au 1er tour)

    • sur le canton Cran/Seynod : 20,35 %

Nous reviendrons sur ces résultats, notamment ceux par communes, car ils montrent qu’en dépit du triomphalisme à bon compte de la droite classique UMP/UDI (qui régresse par rapport aux élections municipales de 2014 sur l’agglo annécienne avec un score en dessous de 33 % au 1er tour ) les inquiétudes des électeurs se sont manifestées clairement.