EELV région Savoie apporte son soutien à l’écrivain italien Erri De Luca
Partager

Hier, l’écrivain Erri De Luca comparaissait devant la justice italienne pour avoir employé le mot « sabotage », au sujet du projet de ligne à grande vitesse Lyon-Turin.

Il expliquait – il y a quelques semaines dans Libération –  les raisons de fond de son opposition au projet : « Le projet impose de creuser un tunnel dans une montagne qui est truffée d’amiante et de pechblende, matériau radioactif. La perforation de la montagne va mettre à l’air libre ces matériaux et cela va provoquer, et provoque déjà, des nuisances sanitaires et environnementales. […] Il suffirait de moderniser la ligne ferroviaire existante, qui est utilisée à moins de 20% de sa capacité. »

Il a donc appelé au « sabotage » du projet. Le terme de sabotage en italien est très large. Selon l’écrivain « Le verbe saboter est noble ! Gandhi lui-même l’a utilisé ».

Pour avoir dénoncé ce grand projet inutile, pour avoir pris la liberté de « la parole contraire », Erri De Luca se retrouve désormais devant la justice.

EELV région Savoie apporte tout son soutien à l’écrivain et rappelle son attachement à la liberté d’expression et à la protection des lanceurs d’alerte.