Sur le Lyon-Turin …
des propos de Monsieur Queyranne sont inacceptables
Partager

Europe Écologie région Savoie déplore les propos de Monsieur Queyranne relatés par le Dauphiné Libéré, le 20 janvier. Suite aux critiques écologistes du projet Lyon-Turin ferroviaire, le président de Région a en effet taxé de « gris  comme la pollution » les élus EELV et parlé de leurs « devoirs écologiques et européens ».

Europe Écologie région Savoie trouve cela inacceptable de la part du Président de Région qui ne peut ignorer que les écologistes défendent depuis longtemps le renforcement du transport par fret ferroviaire et ce – bien évidemment – entre notre Région et l’Italie.

Le coût prévisible – plus de 26 milliards d’euros – de cette ligne Lyon Turin légitime les questions posées sur la pertinence du projet, pour au moins deux raisons :

  • La ligne de train France – Italie passant par le tunnel du Mont-Cenis n’est utilisée qu’à 20% de ses capacités. Des travaux coûtant près d’un milliard d’euros ont permis de l’aménager en ligne de fret. Il faut donc l’utiliser dès maintenant pour diminuer de moitié la circulation de camions qui polluent le Mont-Blanc et la Maurienne. Pourquoi attendre 15, 20 ou 30 ans, alors que cette ligne est disponible ?
  • L’argent public doit être affecté en priorité à l’entretien et au développement des TER, pour répondre sérieusement à la question de la pollution créée par le trafic routier.

Au-delà des déclarations du Président de Région, Europe Écologie région Savoie réaffirme le besoin de démocratie dans la gestion des projets portés par la Région.