Soutien aux militants convoqués devant le tribunal d’Amiens
Partager

Valentin Sic, Thierry Bonamour, Olivier Lainé, Dominique Henry, Morgane Laurent, Elina Bouchet, Pierre-Alain Prévost, Manu Aze, Laurent Pinatel, les 9 militants de la Confédération Paysanne accusés d’avoir dégradé le chantier de la ferme des 1000 vaches, sont convoqués devant le tribunal. Il est important que la mobilisation soit grande, c’est la raison pour laquelle EELV appelle à être présents nombreux et nombreuses, demain toute la journée, devant le tribunal d’Amiens.

Barbara Pompili, députée EELV, co-présidente du groupe à l’Assemblée Nationale, sera convoquée pour sa part en tant que témoin. Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale, Karima Delli députée européenne prendront la parole au nom d’EELV. De nombreux militant-e-s seront présent-e-s parmi lesquels José Bové député européen.

La ferme des 1000 vaches est une ineptie dangereuse pour les paysans et pour la viabilité des petites exploitations. Pour la première fois dans l’histoire de notre système agricole, notre nourriture ne sera plus produite dans des fermes mais dans des usines. Il s’agirait là d’un tournant historique que nous ne voulons absolument pas prendre. En bradant le prix du lait, la ferme-usine des 1000 vaches provoquera des fermetures d’exploitations plus petites qui ne peuvent pratiquer les mêmes prix. Enfin la méthanisation n’a pas besoin d’aussi grandes exploitations pour se développer, utilisons plutôt nos déchets (nous avons beaucoup trop) que nos vaches pour produire du gaz.

EELV par la voix de nombreux militant-e-s ira demain dire son opposition ferme à l’industrialisation sans limite de l’élevage et de l’agriculture.

Nous réaffirmons notre soutien aux 9 militants convoqués, aux 5 grévistes de la faim et continuerons à porter sans relâche et à tous les échelons institutionnels, de la commune à l’Europe, une agriculture qui respecte les hommes, les animaux et la nature. Une agriculture organisée autour de circuits courts, d’exploitations de taille raisonnable et de paysans.

La ferme usine des 1000 vaches comme le barrage de Sivens ou Notre-Dame-des-Landes appartient à ces grands projets tellement inutiles qu’il est urgent de s’en passer.