Résistances d’hier et d’aujourd’hui
Partager

Citoyens résistants d’hier et d’aujourd’hui organisait les 26 et 27 mai un week-end à Thorens-Glières et sur le plateau des Glières. Le beau temps était au rendez-vous pour éclairer un rassemblement chaleureux proposant aux très nombreux participants tables rondes, films et prises de paroles. Comme tous les ans, cette rencontre était empreinte d’humanisme, de dignité, et a conforté les personnes présentes dans leur détermination à lutter pour un monde plus libre, plus juste, et plus fraternel.
Dimanche, les prises de parole se sont succédé toutes émouvantes et riches de leurs témoignages. Après un hommage rendu à Raymond Aubrac récemment disparu, différentes formes de résistances se sont exprimées avec quelques temps forts. Résistance à la barbarie nazie avec le bouleversant témoignage de Charles Palant ancien déporté. Résistance à l’insidieuse montée de l’extrême droite, Mihàli Csako, sociologue hongrois est venu nous mettre en garde.
Résistance à la sauvagerie de la finance, Angelopoulos Panos du CADTM relatant la situation de la Grèce nous a rappelé que nous  sommes tous solidaires en Europe et que l’être humain a toujours le pouvoir de dire non à un système économique qui nous menace tous.
Résistance à l’arrogance des patrons voyous, Xavier Mathieu syndicaliste énergique et valeureux de « Continental » montrant comment avec ses camarades il a mené le combat pour le respect du monde du travail et la dignité des salariés.
Après les allocutions les participants se sont dispersés dans les pâturages pour un pique-nique convivial.
A 16 heures était projeté à Thorens au cinéma le Parnal « Faire quelque chose », l’admirable film de Vincent Goubet, un jeune réalisateur. C’était une avant-première, le film n’étant pas totalement finalisé. Ce film montre le témoignage de quelques grands résistants ( moyenne d’age 95 ans) dont la jeunesse d’esprit et la clarté de l’expression a impressionné des spectateurs émus aux larmes à l’issue de la séance.
Un grand film éducatif et passionnant qu’il faudra voir et montrer absolument lorsqu’il sera disponible.
Claude LS

Olivier Marouzé, suppléant EELV de Marie-France Marcos,
pour les élections législatives dans la circonscription 74-6,
avait fait le déplacement en vélo jusqu’au sommet du plateau !